Solidarités

[Covid-19] Zoom sur le service d'Aide à domicile du CCAS

S'il existe un service municipal particulièrement mobilisé en cette période de pandémie, c'est bien celui de l'Aide à domicile du Centre Communal d'Action Sociale de la Ville de Guérande.

Publié le

Une attention toute particulière est nécessaire envers les personnes âgées les plus fragiles. Malgré les précautions prises par les agents (port de protections et respect des gestes barrières), le service d'Aide à domicile a connu, à titre préventif, quelques mises en quatorzaine. Les plannings d’interventions ont été bouleversés et une adaptation de l’organisation de ce service a été mise en oeuvre. Ainsi, grâce à la compréhension des personnes âgées, certains passages d’aides à domicile ont été limités voire suspendus.

Par ailleurs, un service d’appel téléphonique vers les personnes considérées comme « isolées » a été mis en place afin que des nouvelles soient prises régulièrement et que des solutions aux problématiques remontées soient proposées si besoin.

Ces agents du CCAS de la Ville de Guérande font preuve de solidarité et de dévouement en s'astreignant, et en continuant à le faire durant les semaines à venir, à répondre au mieux aux besoins de la population la plus vulnérable. D'autres fonctionnaires de la Ville de Guérande continuent d'être sur le "terrain" comme les policiers municipaux , les agents du service de la Propreté publique, les animateurs des accueils périscolaires, les cuisiniers et personnels ATSEM, les agents d'accueil téléphonique, les astreintes techniques, etc.

De manière globale, soulignons et remercions l'engagement de celles et ceux qui poursuivent leurs missions quotidiennes pour le bien être de toutes et tous (dans les domaines de la santé, de l'alimentaire, de la gestion des déchets, etc.)

Légende des photos

Le CCAS ne s’est pas transformé en officine (photo 1) mais il a fallu s’organiser pour gérer et distribuer au mieux les matériels indispensables aux aides à domicile pour l’exercice de leurs missions (photo 2). L’application des gestes barrières n’empêche pas les temps d’échanges (photo 3).

Contact